La malediction

Publié le par Malassinet-Tannou Gildas

Elle revient inlassablement,
Patiente et toujours au rendez-vous.

Elle agrémente et ponctue,
Chaque œuvre,
Comme une signature,
Authentifiant la patte gildasienne.
 
Toujours la même et invariablement différente,
Elle surgit,
Peu importe le temps,
L’esprit ou la couleur.

Elle est là,
Me guette et survient,
Evidemment au bon moment.

Inattention,
Manque de vigilance,
Négligence,
Pourrait-on penser.

Et bien non,
Même sous cadre,
Un insecte s’est glissé,
Fidèle au poste,
Il s’est fossilisé sur ma calligraphie.

Je te dédie ces mots,
A toi belle irruption
Féconde de colère et d’amertume,
Irrémédiablement tu m’les brise.
Toi la tache,
Malédiction, c’est moi qui te maudit.

Publié dans poeme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article